LES POSITIONS DES MAIRES DE FINHAN ET MONTBARTIER

Dans notre dernier billet, nous avons fustigé la position des élus majoritaires de Montech qui ont laissé leurs administrés dans l'ignorance quasi-totale du projet d'implantation d'éoliennes (de très grande envergure) sur leur commune.

Qu'en est-il dans les deux autres communes directement concernées, Finhan et Montbartier ? La réponse se trouve encore une fois dans la Dépêche du Midi du 18 février 2016.

Le maire de Finhan Jean-François Fernandez ne cachait pas son enthousiasme : "J'espère qu'on aura le maximum d'éoliennes ici", lorgnant sur la manne financière qui pourrait abonder les caisses de sa commune, "8000 € chaque année par éolienne". Pour mieux comprendre M. Fernandez, il faut jeter un coup d'oeil aux comptes municipaux de Finhan, qui laissent apparaitre une lourde dette.   

Le vote du Conseil municipal de Finhan autorisant l'étude d'implantation des éoliennes en date du 10 avril 2012 fait état de 13 votants, 11 "pour" et 2 "abstentions".

Quand à celui de Montbartier, Jean-Claude Raynal, il avouait sa crainte d'une opposition musclée au projet, de type "zadiste" et aspirait à la plus grande discrétion médiatique, en tout cas en 2016. Toutefois l'article précise que M. le Maire avait évoqué devant ses administrés et à plusieurs reprises la possibilité de voir les éoliennes fleurir en leur village.  

C'est le 17 avril 2012 que le Conseil municipal de Montbartier a statué sur la question. Sur 14 votants, 13 ont exprimé leur accord et un seul conseiller s'est abstenu. 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

DOSSIER VALOREM : JACKPOT POUR UN ÉLU LOCAL ?

LES DISSIMULATIONS COUPABLES DES ELUS DE MONTECH

TARN-ET-GARONNE : UN FRONT ANTI-ÉOLIENNES SE PROFILE !