MONTECH VOTE CONTRE LES ÉOLIENNES VALOREM


Avec Montech, c'est la capitale de la Communauté de communes Grand Sud Tarn-et-Garonne qui a voté contre le projet industriel éolien de Valorem. Il s'agit donc d'une première victoire pour les opposants, tant membres du conseil municipal que, comme nous, simples citoyens mobilisés. 

Ce n'était pas gagné d'avance. En effet, le maire de Montech, lors de la cérémonie des vœux 2018, avait déclaré que : "en matière d’énergies nouvelles des choix vers des techniques axés sur les pouvoirs du vent et du soleil seront privilégiés" (site de la mairie de Montech : cliquez ici)

Nous étions donc dans la salle du Conseil ce soir-là, accompagnés de nos homologues de Cordes-Tolosannes. Et l'article de la Dépêche du Midi (voir ci-dessous), qui relate les débats et le vote, souffre de quelques imprécisions. Volontaires ou non, allez savoir ! Par exemple, notre collectif n'est pas anti-éolien mais anti-éoliennes, ce qui recouvre une nuance d'importance : nous ne sommes pas des militants anti-énergie éolienne.

Ensuite que les "défavorables" qui se sont exprimés l'ont fait avec des arguments divers, mais fondés sur la réalité du dossier et en prise avec les légitimes préoccupations des riverains : faiblesse du vent, nature contestable du promoteur, présence d'unités de production ENR dans la commune, nuisances ou défauts du permis de construire en cause, etc. Qu'ils en soient remerciés. 

Pour les pro-éoliennes, le discours relevait majoritairement de l'acte de foi écologiste, volontiers moralisateur, jouant de cordes sensibles telles que "nos enfants" ou encore la "planète", mais faisant fi justement des enfants du cru qui devraient se "sacrifier" au nom d'une nébuleuse "urgence d'agir" ; Un principe idéologique, au premier sens du terme, qui permet en outre à ses adeptes d'éviter d'aborder les énormes points noirs et les nombreuses zones d'ombre du projet proprement dit, amalgamés avec désinvolture en un bloc de maux nécessaires...

Cette dernière vision, toute sentimentale et emphatique, n'a d'ailleurs pas eu gain de cause, par 12 voix contre 16. C'est bien qu'elle ne fut pas, malgré ce qu'écrit M. Bolhy, aussi "convaincante" que l'autre...




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

DOSSIER VALOREM : JACKPOT POUR UN ÉLU LOCAL ?

LES DISSIMULATIONS COUPABLES DES ELUS DE MONTECH

VALOREM : "C'EST UN PROJET A VENT DIT FAIBLE"