RÉUNION D'INFORMATION A LA MAIRIE DE MONTECH : LE DOSSIER VALOREM DE + EN + OPAQUE

Comme annoncé hier, une délégation de 4 membres du collectif s'est présenté le 12 février à 20h30 aux portes de la mairie de Montech où M.Jacques Moignard, premier magistrat de la ville, organisait une "réunion d'information" réservée aux conseillers municipaux de la ville, "animée" par 3 collaborateurs (rien moins) du promoteur éolien Valorem. 

La participation nous a été refusée par M. le Maire, qui a toutefois promis de nous recevoir avant le 16 février (date du conseil municipal statuant sur le projet éolien).

Nous avons pu remettre aux conseillers (sur le pas de la porte) deux documents : l'un faisant état de l'histoire du projet, progressant activement (à l'abri du regard des citoyens) dans les diverses collectivités ; l'autre reprenant en résumé les principales nuisances ou faiblesses de la zone éolienne. 

De ce que nous savons du déroulement de cette réunion, il a beaucoup été question de la force du vent dans la plaine de Montech et des... actionnaires de Valorem. 

Il nous a également été rapporté que les collaborateurs de Valorem n'ont pu expliquer (de manière rationnelle) pourquoi l'avis favorable de l'Armée de l'Air (concernant les radars) ne figurait pas dans leur demande de permis de construire. En outre, ils n'ont pas pu le produire hier soir devant les conseillers municipaux. Or, sans cette autorisation, le projet est condamné... 

L'absence de ce document du dossier de demande de Valorem avait été constatée par de nombreux membres du collectif et rapportée aux commissaires-enquêteurs. 

Dans le dossier officiel de Valorem, on ne trouve en effet trace que d'un avis du Ministère de la Défense (2013) portant sur des éoliennes de 150 m de hauteur. Cet avis interdisait la construction d'éoliennes dans certaines zones du périmètre et l'autorisait dans d'autres. 

Des changements notables étant survenus depuis ce premier avis, notamment la hauteur des éoliennes passée de 150 à 200 m, une nouvelle autorisation était donc nécessaire. Et si la demande afférente de Valorem (effectuée auprès de la Zone Aérienne Défense Sud le 28 novembre 2016) figure bien au dossier, force est de constater que la réponse (obligatoire) ne s'y trouve pas...   

La demande d'autorisation unique de Valorem (de construction des éoliennes) a été remise à la Préfecture de Tarn-et-Garonne le 19 décembre 2016. Sans attendre le nouvel avis de l'Armée.  De fait, avec un avis erroné de l'Armée de l'Air datant de 2013, et portant sur des éoliennes plus basses de 50 m et implantées selon un plan différent ! 

Nous avons démontré par ailleurs que Valorem avait "omis" de respecter d'autres obligations légales (voir notre rapport vol 1) concernant la recevabilité de son dossier. Aujourd'hui, en l'absence de cette autorisation indispensable du Ministère de la Défense, personne n'est donc capable d'affirmer que le dossier Valorem est légalement constitué...



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

DOSSIER VALOREM : JACKPOT POUR UN ÉLU LOCAL ?

LES DISSIMULATIONS COUPABLES DES ELUS DE MONTECH

TARN-ET-GARONNE : UN FRONT ANTI-ÉOLIENNES SE PROFILE !